Les bases du SEO ou référencement naturel.

Les bases du SEO ou référencement naturel


Il existe plusieurs façons d’acquérir de la visibilité sur internet, l’une d’elles étant de travailler son SEO ou référencement naturel. C’est un levier intéressant qui peut s’avérer très complexe mais n’importe quel débutant peut mettre en pratique des bases saines afin d’optimiser un peu plus la performance de son site ou blog. Ici pas de recette magique, mais des astuces et outils concrets à mettre en place pour parier sur le long-terme!

seo débutant

Définition et fonctionnement

Le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel est un ensemble de bonnes pratiques qui a pour but de positionner au mieux un site internet sur les moteurs de recherche lorsqu’une personne entre des mots clés spécifiques.

Contrairement au SEA (Search Engine Advertising) qui lui est un procédé payant (comme par exemple débloquer un budget publicitaire pour Google AdWords), le SEO ne requiert pas d’investissement financier. Il faut également bien différencier le référencement naturel du SMO (Social Media Optimization) qui est comme son nom l’indique centré sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, etc.).

Note: cet article traite de Google car il est LE moteur de recherche de référence en France mais le référencement naturel s’applique aussi à d’autres comme Yahoo ou Bing.

C’est l’algorithme de Google qui définit comment un site se positionnera par rapport à une recherche de mots clés or la formule exacte est top secrète. On sait cependant que le SEO se concentre sur 3 domaines qu’il faut comprendre afin d’être efficace: le contenu, les liens et la technique.

Dessin

Le contenu est roi

  • Commencez par les fondations: ayez un nom de domaine et hébergement payant. Google préfère bien entendu www.cocktailmemento.fr à www.sitegratuit.com/cocktailmemento. Si vous n’êtes pas encore au point à ce niveau là, je vous conseille de vous lancer avec mon tutoriel sur WordPress.org.
  • Créez du contenu utile et de qualité. Ne vous contentez pas de traiter vos sujets en surface. Un article court est souvent superficiel, donc futile, donc peu partagé… or on le sait, plus il y aura de liens vers une page, plus elle sera performante aux yeux de Google!
  • Publiez régulièrement. Cela ne veut pas dire souvent, mais vous devez essayer de vous caler sur un rythme de publication pour Google et vos visiteurs, qu’il s’agisse d’une fois par jour, semaine ou mois.
  • Travaillez vos mots clés! Pour cela commencez simplement avec Google Trends ou allez un peu plus loin avec l’outil de planification des mots clés (si vous n’y avez pas accès, utilisez des alternatives). Ils sont parfaits pour être inspiré et estimer le succès des requêtes. Placez ensuite vos mots clés dans les premiers 100 mots de vos contenus, dans l’URL de votre page et dans vos titres et sous-titres.
  • Soignez les titres de vos pages (visez 65 caractères environ) et leurs sous-titres. Les titres doivent être en H1, les sous-titres en H2, etc. En cas de doute vous pouvez utiliser l’outil SEO SiteCheckUp pour vérifier si ces balises sont bien implémentées.
  • Privilégiez l’écrit plutôt que les images ou l’audio (les vidéos sont bien référencées, merci YouTube – donc Google!). Si vous utilisez des photos, complétez la balise « ALT » lorsque vous les insérez dans votre page afin qu’elles aient une description textuelle que Google puisse analyser.

Clavier café

Tissez des liens

  • Créez des liens internes entre les pages de votre site ou blog, par exemple par thème. Cela vous aidera à travailler votre maillage interne car Google se soucie de vos visiteurs et apprécie qu’ils aient le moins de clics possibles à faire entre 2 contenus pertinents.
  • Arrêtez d’écrire « cliquez ici » pour indiquer aux internautes de visiter un article, travaillez plutôt sur le texte naturel. Par exemple il vaut mieux rédiger « je vous invite à me contacter si vous avez des questions » plutôt que « allez ici pour m’écrire ».
  • Essayez d’obtenir des liens de sites externes qui redirigent vers votre blog. Il faut bien sûr qu’ils soient de qualité. Inutile de copier / coller des annonces qui mènent à votre blogs et de les poster en vrac sur la toile. Repérez plutôt des sites qui surfent sur les mêmes sujets que le votre et proposez un partenariat d’échange d’URL. Si d’ailleurs vous pensez que votre blog et Cocktail Memento peuvent collaborer, faites-moi signe!
  • Personnalisez vos permaliens. Mieux vaut un lien du genre www.monblog.fr/critique-film-été plutôt que www.monblog.fr/2017-08-20 si vous avez rédigé un billet sur vos séances cinéma des vacances. Idéalement placez des tirets entre chaque mot clé afin de bien différencier ces derniers. Une fois publié, n’éditez pas cet URL sinon vous allez casser tous les sources qui y mènent et ruiner votre travail passé!

Brainstorm journal

Gérez (au mieux) la technique

  • Passez au HTTPS. C’est la nouvelle norme du web qu’il faut suivre selon Google. Lisez pour cela le tutoriel de No Tuxedo pour WordPress ou celui de Yes We Blog pour Blogger. Cela ne prend que quelques minutes, alors pas d’excuse!
  • Si vous êtes sur WordPress.org profitez de l’extension Yoast SEO et entrez dans les détails du référencement de votre blog. Le paramétrage est assez complexe pour des débutants, aidez-vous donc du guide de WP Formation qui explique tout pas à pas.
  • Privilégiez la propreté de votre code. Bidouiller dans le HTML et CSS de son site permet de faire des choses sympas mais attention à ne pas faire n’importe quoi. Il existe des normes à respecter afin que la qualité du code soit adéquate.
  • Soyez mobile! J’entends par là qu’il est crucial que votre site soit optimisé pour la lecture sur smartphone et tablette. J’avais déjà évoqué cet outil comme l’un des 10 critères clés pour choisir votre thème WordPress.org: Google a mis en place un test pour vérifier la compatibilité d’un site avec le mobile, utilisez-le.
  • Ne vous embêtez pas avec la balise Meta Keyword, elle ne sert plus à rien depuis l’une des mises à jour de Google.
  • Testez la vitesse de votre site. Vous pouvez faire un diagnostic avec le PageSpeed Insight de Google afin d’évaluer si votre blog s’en sort bien ou pas. Cet élément n’est d’ailleurs pas seulement important pour le SEO mais aussi le SMO puisque désormais Facebook aussi va pénaliser les pages trop lentes, donc autant vous y mettre!

Peinture

Utilisez votre bon sens

Le référencement se veut… naturel! Faites donc preuve de logique et suivez ces derniers conseils:

  • N’allez jamais dans l’excès. Si une bonne pratique est de faire des liens internes entre ses pages, cela ne signifie pas pour autant qu’il faut insérer 20 liens vers vos articles passés.
  • Partez du principe que si vous croyez avoir trouvé une astuce pour contourner ou accélérer instantanément le référencement naturel de votre site, c’est sans doute que vous faites erreur. Google sait déjà comment déjouer vos plans ou le saura bientôt. N’essayez pas de tricher, vous le paierez tôt ou tard.
  • Le SEO est un travail qui demande qualité et patience. Inutile de scruter vos statistiques une semaine après avoir fait des optimisations, vos bonnes pratiques mettront du temps à être reconnue – mais encore une fois, vous pariez sur la durée!

Ce tutoriel est terminé, si vous mettez en pratique toutes ces astuces ce sera déjà un excellent début! J’ai fait le choix de ne pas m’aventurer plus loin dans la technique car je pense que cet article est déjà assez complet pour des débutants en référencement naturel. Le SEO est un sujet vaste et complexe, il faudrait se pencher sur le fichier sitemap, l’indexation ou le fil d’ariane pour s’approcher d’un niveau avancé… Je n’applique d’ailleurs même pas tous les conseils partagés moi-même, faute de temps et d’envie, c’est pour dire! Si cependant vous souhaitez progresser, je conseillerai de diagnostiquer l’ensemble de votre site avec Outiref, de lire la check list de Web Rank Info et de parcourir les consignes aux webmasters de Google.

Et vous, comment se porte le référencement de votre site? Quelles sont les pratiques SEO que vous appliquez sur votre blog?
Crédit bannière: Freepik.

Commentaire