3 étapes pour maîtriser vos candidatures.

3 étapes pour maîtriser vos candidatures


La recherche d’emploi et l’envoi de candidatures n’est pas un projet facile. Non seulement car cela influence fortement le moral avec des hauts et des bas, mais aussi car malgré cet effet yoyo vous devez être réguliers! La méthode qui m’a toujours permis de tenir le rythme est de mettre en place un système d’organisation cyclique.

Note: je suis cadre dans le marketing, le contenu de cet article ne sera donc pas forcément valable pour toutes les personnes. A vous d’adapter au mieux!

Je ne pourrais pas tout détailler dans un seul article aussi j’ai choisis de commencer par vous présenter les 3 étapes majeures que je suis. L’objectif est d’instaurer une routine, d’économiser énergie et volonté pour tenir sur la durée et d’être plus concentré (et donc plus efficace) sur les candidatures. Je vous recommande d’ailleurs d’accomplir une seule de ces 3 tâches par jour.

Clavier café

1. Cherchez des offres d’emploi

Commencez par la base et parcourez tous les sites internet qui recensent des offres potentielles. Choisissez les annonces grâce à vos critères et éliminez celles qui ne vous correspondent pas. Une fois que vous avez repérés une ou plusieurs offres d’emploi pertinente(s), notez la date de votre dernière visite sur tel ou tel site afin de ne pas revenir sur les mêmes offres la prochaine fois. Veillez ensuite à bien appliquer ces conseils:

  • Trouvez la date de parution de l’annonce afin de vérifier qu’elle n’est pas obsolète et de prioriser vos candidatures.
  • Faites un copier/coller: copiez une phrase de l’annonce et collez-la sur Google. Il vous arrivera de retrouver une annonce pour le même poste sur un autre site avec des informations un peu différentes. C’est ainsi que j’ai une fois découvert que le même poste était payé 45.000€ annuel brut sur un site, alors que le salaire mentionné était de 50.000€ sur une seconde annonce… pour le même poste chez la même entreprise!
  • Au début il sera difficile pour vous de connaître la fréquence de parution des annonces, mais après quelques semaines de recherche vous devriez être en mesure de l’estimer. Par exemple en ce qui me concerne je sais qu’il y environ 2 annonces pertinentes par semaine. Cela veut dire qu’il est assez vain de chercher des offres tous les jours – 2 fois par semaine suffit. A vous de déterminer le rythme nécessaire selon votre secteur et profil.
  • N’oubliez pas d’utiliser votre bon sens: il y a en général moins d’offres publiées vers la période de Noël!

Note

2. Postulez aux annonces sélectionnées

Dans la mesure du possible n’envoyez pas votre candidature le jour où vous trouvez une annonce et reportez cela au lendemain!

Pourquoi attendre?

  • Sous le coup de l’excitation vous pouvez postuler trop vite à une offre alors qu’il vous manque une compétence clé pour être un candidat envisageable. Vous perdez du temps et de l’énergie si vous postulez à un poste pour lequel vous n’avez pas vos chances… et vous risquez de vous « griller » auprès du recruteur pour de futures annonces plus pertinentes!
  • Sous le coup du stress (besoin d’argent, peur de ne pas trouver…) vous risquez d’envoyer votre candidature alors que le poste est sous-qualifié ou ne vous plaira pas sur le long terme. La nuit porte conseil et vous n’auriez pas forcément postulé à cette offre là le lendemain…

Postuler aux annonces est le coeur de la recherche d’emploi mais c’est aussi l’étape la plus longue. Envoyer une bonne candidature me demande environ 1h30 de travail. Je personnalise mon CV et ma lettre de motivation à chaque fois (mais j’ai mis en place des outils pour cela). Cette organisation est pour l’instant plutôt efficace pour moi si l’on regarde les résultats de mes candidatures.

Clavier montre 2

3. Relancez les candidatures

Selon les offres vous devriez relancer 10 jours à 3 semaines après avoir postulé. L’idéal est d’oser téléphoner. C’est la partie la plus difficile sur le plan psychologique car vous allez devoir faire plusieurs choses simultanément en quelques secondes.

  • Trouvez le juste ton pour être direct tout en étant souriant (car oui, sourire se sent au téléphone).
  • Soyez diplomate, clair et synthétique. Votre interlocuteur doit rapidement comprendre vers qui vous orienter.
  • Armez-vous mentalement pour faire face à un refus ou une déception.

Mais alors pourquoi relancer si c’est si éprouvant, hormis le fait que cela montre votre motivation?

  • Il vaut mieux apprendre que vous n’avez pas eu un poste pour une raison X plutôt que parce que votre candidature n’était pas à la hauteur. Exemples: le poste a déjà pourvu en interne, les managers ont décidé de donner priorité aux candidats disponibles immédiatement, l’annonce mentionnait qu’il fallait des compétences sur un logiciel particulier sans donner de détail or il faut être expert, etc. Votre moral ne s’en portera que mieux si vous savez que le refus n’était absolument pas lié à votre profil.
  • La relance peut vous permettre de décrocher un entretien. Cela m’est déjà arrivé 3 fois et j’ai même décroché un CDI que je n’aurais jamais eu sans ma relance…! Exemples: le recruteur avait raté votre candidature noyée dans tous ses emails, le responsable RH revient de congés et votre appel vous remet en tête de liste, un collègue vous donne l’email du manager du poste directement, l’échange de vive voix que vous avez devient directement un mini entretien de présélection, etc.
  • Je relance toujours, même si l’accusé de réception lorsque j’envoie ma candidature indique « sans réponse de notre part dans un délai de X semaines, merci de considérer votre candidature comme négative ». Un être humain donnera plus de sens au refus qu’un email automatique. Il arrive bien sûr que je n’arrive jamais à avoir de nouvelles, mais au moins ai-je essayé.

La recherche d’emploi demande de tenir sur le long-terme et c’est la raison pour laquelle il me paraît clé de découper ces 3 étapes et de les ventiler sur vos semaines. Accrochez-vous, c’est un travail de fond rentable sur la durée!

Et vous, comment organisez-vous votre recherche d’emploi lorsque vous postulez?
Crédit bannière: Freepik.

Commentaire